📩 TPE / PME : 3 méthodes simples pour constituer une base emailing

L’emailing est aujourd’hui considéré comme l’action marketing avec le meilleur retour sur investissement. Il est donc normal que vous souhaitiez, vous aussi, vous lancer dans cette stratégie. Mais pour être efficace, encore faut-il avoir à sa disposition des emails de qualité et dans votre cible. Et c’est à ce moment que les choses se compliquent…. Constituer une base emailing de qualité n’est pas chose facile. A cela s’ajoute la loi RGPD en 2018 qui impose le consentement libre et éclairé de chaque internaute. Autrement dit, finis les achats de base de données et les emails agressifs !

Mais rassurez-vous, il existe d’autres méthodes pour se constituer une base emailing sans avoir besoin de dépenser un montant exorbitant ni d’être un pro du marketing digital. Si vous voulez connaître certaines d’entre elles, vous êtes au bon endroit. On vous dévoile 3 façons simples et efficaces pour le faire. C’est parti !

#1 Constituer une base emailing grâce à l’inscription à la newsletter

C’est un classique certes mais un classique qui fonctionne. Permettre à vos internautes de s’inscrire à votre newsletter est un moyen infaillible de récupérer des adresses email. Bien réalisée, l’inscription à la newsletter permet de construire une base emailing pile dans votre cœur de cible et également “opt-in” (les contacts collectés auront donné leur consentement, en lien avec la loi RGPD de 2018).

💡 La newsletter est un email envoyé de façon régulière (hebdomadaire, mensuelle etc) à vos contacts. Elle permet de tenir informés vos inscrits sur la vie de l’entreprise et de communiquer du contenu intéressant et pertinent pour votre cible. Pour aller plus loin, la newsletter peut vous permettre d’engager vos internautes et de les transformer en prospects. Toutefois, la mise en place d’un formulaire d’inscription à la newsletter implique d’avoir du contenu pertinent à communiquer et de tenir le planning d’envoi.

⭐La check-list des outils pour mettre en place une inscription à la newsletter

Même si l’inscription à la newsletter reste une action simple (et efficace), il faut tout de même avoir quelques outils en sa possession pour la mettre en œuvre.

  • Avoir accès au back-office de son site internet (ou à défaut être en contact avec son agence web)

L’objectif est de proposer, à plusieurs endroits de son site web, l’inscription à la newsletter. Autrement dit, vous allez devoir ajouter des call-to-action, des pop-ups et des formulaires sur votre site.

  • Avoir un outil pour créer des formulaires, collecter des adresses emails et envoyer vos newsletter

Le mieux est de s’équiper d’un outil CRM marketing sur lequel vous allez pouvoir créer votre formulaire d’inscription, centraliser l’ensemble de vos contacts (ceux récupérés via le web et ceux déjà dans votre base) et envoyer vos newsletters. Le tout dans un seul outil. C’est vrai, au début, vous n’aurez pas forcément 2.000 inscrits et vous pourrez gérer ça très bien manuellement et via un outil d’emailing basique. Mais n’oublions pas que l’objectif est de gagner des abonnés et de les transformer en prospects pour réaliser du chiffre. Le fait de tout centraliser et structurer dès le début vous sera bien plus bénéfique que de devoir changer de système au milieu de l’aventure.

📢 La plateforme Koban CRM vous permet de créer facilement votre formulaire d’inscription pour l’ajouter à votre site web mais aussi de récupérer automatiquement tous les contacts qui rempliront ce même formulaire (sans oublier de récupérer l’opt-in des internautes grâce à une case à cocher qui s’ajoute automatiquement sous vos formulaires). Par la suite, vous pouvez même cibler vos destinataires et envoyer vos newsletters avec Koban. Au final, cela engendre un gain de productivité et meilleure rentabilité sur vos newsletters.

Evidemment, il existe sur le marché beaucoup d’outils spécialisés dans l’envoi des newsletters. En ne liant pas votre formulaire et votre outil d’emailing, il sera nécessaire d’importer vous-même votre base de destinataires, issue du site, pour ensuite leur envoyer votre email. Vous devrez également faire attention à vos résultats et exclure “manuellement” les désinscrits, les non opt-in etc.

⭐ Nos meilleurs conseils pour collecter le maximum d’emails via la newsletter

Votre premier enjeu pour que les internautes s’inscrivent à votre newsletter, c’est la visibilité. Il ne s’agit pas de mettre un tout petit bouton “inscrivez-vous à notre newsletter” en pied de page. Mais au contraire, vous pouvez agir sur plusieurs leviers afin d’améliorer la visibilité de votre formulaire :

  • Ajouter une popup sur vos pages qui se déclenche soit quand l’internaute est sur le point de quitter la page, soit au bout d’un certain temps de présence sur le site. Il existe pleins de plugins en freemium (gratuits) pour mettre en place des popups sur votre site web et cela, sans avoir besoin de compétences en développement. On peut citer popup builder, popup maker, WP Popups…
  • Mettre en place des bannières ou call-to-action dans vos articles de blog. Vous pouvez facilement créer des jolies bannières à insérer dans vos articles grâce des logiciels en ligne type CANVA. Il ne vous reste plus qu’à y ajouter le lien de direction et voila (exemple ci-dessous ;)).
  • Etre original ! Il ne suffit pas de mettre un message type “Inscrivez-vous pour recevoir tous nos conseils”. Ces messages ne sont plus assez convaincants et passent désormais inaperçus. Il faut, au contraire, mettre en avant votre différenciation, votre valeur ajoutée. Qu’est-ce que l’internaute va gagner en s’inscrivant ?
Essayez Koban CRM gratuitement

#2 Constituer une base emailing grâce à des contenus bonus

Dans nos articles, on vous conseille souvent de construire une stratégie de contenu et de vous lancer dans le blogging. Si vous avez suivi notre conseil, vous pouvez à présent mettre en place du contenu “additionnel” dans le but de récolter des adresses emails et constituer une base emailing de qualité.

💡 Le principe est simple, vous offrez un contenu additionnel à ce qui se trouve déjà sur votre site en échange d’une adresse email. Mille idées sont possibles, tout dépend de votre secteur d’activité et de vos compétences en interne.

⭐La check-list des outils pour faire du contenu bonus

  • Disposer en interne d’une personne dédiée en interne à la création de contenu ou, à défaut, externaliser la création de contenu via une agence ou un freelance. Pour proposer du contenu bonus, il faut évidemment créer ce contenu en amont. Même si ce n’est pas toujours facile, il va falloir dégager du temps pour le rédiger. Ou pourquoi pas miser sur de jeunes talents en engageant un alternant ou un stagiaire ?
  • Un outil pour créer les formulaires : encore une fois, pour collecter les adresses emails, il va falloir mettre en place des formulaires liés à chaque contenu additionnel.

📢 Avec Koban, vous allez créer vos formulaires mais également gérer l’ensemble des automatismes qui doivent se déclencher à la soumission de ce dernier. Par exemple, dans le cas d’un contenu bonus, il faut bien que vous envoyiez, en automatique de préférence, le fameux contenu à votre internaute.

Exemple d’un formulaire crée avec Koban pour le téléchargement d’un livre blanc.

Vous voyez, vous commencez à récupérer des adresses emails via votre newsletter et via vos contenus additionnels. Toujours dans le but de segmenter et d’envoyer des emailings. Ne pensez-vous pas qu’il est temps d’investir dans un outil qui permet de tout centraliser ?

⭐ Nos idées de contenu bonus

  • L’indémodable livre blanc
  • Des check-list
  • Des tutos
  • Un quizz
  • Un jeu concours
  • Une vidéo
  • ….

#3 Constituer une base emailing grâce aux réseaux sociaux

Les réseaux sociaux offrent des options gratuites qui permettent de collecter des adresses emails.

Sur Facebook, vous avez la possibilité d’avoir un call-to-action sous votre photo de couverture. Ici, il faut mettre en place le CTA en fonction de votre objectif (en l’occurrence, dans le cadre de cet article, récolter des adresses emails). Vous pouvez alors le personnaliser (selon une liste prédéfinie par Facebook ) et y ajouter le lien vers votre page d’inscription à la Newsletter. Dans ce cas, il faudra choisir le call-to-action “S’inscrire”.

Vous avez la même possibilité sur Linkedin (malgré un choix de bouton personnalisé moindre) :

Enfin si vous utilisez Instgram et Twitter dans votre stratégie social média, vous pouvez également y ajouter des boutons personnalisés même si c’est un peu moins simple, on vous l’accorde. Vous ne pouvez pas ajouter un véritable call-to-action mais vous pouvez ajouter un lien vers votre page d’inscription dans votre biographie. Pensez à utiliser un raccourcisseur de lien type bit.ly pour le faire.

⭐ On vous conseille de tracker les internautes qui s’inscrivent à votre newsletter (ou autre) depuis les call-to-action des réseaux sociaux. Ceci va vous permettre de savoir depuis quel réseau social vos internautes viennent le plus et donc d’adapter votre stratégie en référence. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, vous avez la possibilité de tracker cela via notre outil Koban !

Alors, êtes-vous prêt à vous constituer une base emailing de qualité et opt-in? Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive mais elle vous donne un bon point de départ. N’hésitez pas à demander une démonstration de Koban pour en savoir plus sur les possibilités de l’outil !


Dans la même catégorie

Portail client : pourquoi et comment passer le cap pour fluidifier votre relation client

La relation client et la fidélisation sont aujourd’hui de plus en plus complexes. Les clients attendent toujours plus et sont surtout à la recherche d’autonomie et de contrôle sur leur parcours. Il n’est pas toujours facile de trouver l’équilibre entre la satisfaction client et vos problématiques internes (coût, temps, disponibilité..). Le portail client vous apporte …

Lire la suite
Prospection téléphonique Koban

3 astuces pour que vos commerciaux se réconcilient avec la prospection téléphonique

Les commerciaux n’aiment pas la prospection téléphonique, c’est un fait (et au fond on peut les comprendre). Toutefois, ça n’arrange pas forcément vos affaires, un commercial qui n’aime pas ce qu’il fait est forcément moins efficace. Déjà que le ROI de la prospection à froid n’est pas très bon, si en plus les commerciaux ne …

Lire la suite
Top