Kit complet CRM
[100% gratuit] Cahier des charges + grille de fonctionnalités Excel + modèle word
Télécharger
[Marketing]03.05.2024

Les statistiques emailing à connaitre pour booster vos résultats

Auriane Adam

L’emailing, c’est LE canal à privilégier dans votre stratégie marketing si vous voulez augmenter vos ventes. Néanmoins, encore peu d’entreprises l’exploite correctement. Il ne suffit plus d’envoyer un template e-mail à toute votre base de données pour obtenir des résultats satisfaisants.

Peu de sociétés regardent ou exploitent les statistiques emailing. Et pourtant, ce sont eux qui sont déterminants pour mesurer l’efficacité de votre campagne et adapter votre stratégie en conséquence.

Alors, restez avec nous, dans cet article, nous vous donnons les 5 KPI à connaitre et à exploiter pour booster vos résultats.

Sommaire :

Koban, le CRM Marketing

1. Les chiffres clés de l’emailing

Que vous cherchiez à atteindre des prospects ou fidéliser vos clients existants, l’email reste un canal de communication performant, et même plus efficace que d’autres canaux marketing. Aujourd’hui, 87%* des entreprises BtoB affirment utiliser l’email marketing. Et ils ont bien raison, car l’emailing est considéré comme le canal avec le meilleur ROI (=retour sur investissement).

En 2024, c’est plus de 42,2 millions* de Français qui possèdent une adresse email. Et parmi ces personnes, 92%* assurent ouvrir et lire les mails qu’ils reçoivent. En bref, il y a fort à parier que toutes vos cibles marketing possèdent et consultent une adresse email.

Mais attention, c’est aussi bien une opportunité qu’une menace. Les contacts sont aujourd’hui sur-sollicités et inondés de milliers d’emails de prospection. Pour se démarquer et capter l’attention de votre audience, il est primordial d’adopter une stratégie d’emailing innovante, ciblée et personnalisée.

Vous voulez exploiter pleinement le potentiel des campagnes emailing ? Dans ce cas, il faut vous intéresser aux statistiques emailing. Et ça tombe bien, on vous explique comment faire et on vous donne les 5 KPI les plus importants à suivre juste après.

*source : « Les makers »

2. Les 6 statistiques emailing à suivre

  1. Le taux de délivrabilité
  2. Le taux d’ouverture
  3. Le taux de clic
  4. Le taux de réactivité
  5. Le taux de désabonnement
  6. Le taux de plainte

01. Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture correspond au nombre d’emails expédiés qui ont été ouverts par vos destinataires. C’est un taux très important car il permet de s’assurer que vos destinataires ont bien eu accès à votre contenu.

Formule de calcul du taux d’ouverture : nombre d’emails ouverts / le nombre d’emails envoyés.

Par exemple : Le nombre d’emails envoyés est de 100 et le nombre d’emails ouverts est de 40. Nous avons donc (40/100)*100 = 40%).

Le taux d’ouverture peut varier selon différents facteurs :

  • En fonction du taux de délivrabilité : si votre email atterit dans les spams, il ne sera pas vu ni lu par le destinataire
  • En fonction de l’objet : si votre objet n’est pas assez différenciant, ni impactant, le destinataire risque de passer à côté du mail où de le supprimer sans même l’ouvrir.
  • En fonction de l’adresse email expéditrice : si l’email expéditeur est inconnu ou n’est pas bien orthographié ou pas suffisamment reconnaissable, votre destinataire ne se sentira pas en confiance et n’ouvrira pas votre email
  • …..

Le taux d’ouverture moyen en BtoB se situe aux alentours de 22%. On peut donc considérer qu’un taux d’ouverture est satisfaisant s’il se situe entre 20% et 25%.

💡 Bon à savoir : sur la messagerie Outlook, si votre destinataire ne télécharge pas les images présentes dans votre email, alors cela n’est pas considéré comme une ouverture.

02. Le taux de clic

Le taux de clic correspond au nombre de destinataire ayant cliqué sur un des liens présents dans votre email. Notez qu’on distingue deux taux de clic :

  • Le taux de clic unique : ce taux comptabilise une seule fois le clic d’un même destinataire. Autrement dit, si le même destinataire clique 5x sur des liens similaires ou différents, un seul clic sera comptabilisé.
  • Le taux de clic cumulé : cela représente le nombre total de clics sur votre campagne emailing. Dans mon exemple précédent, un destinataire qui clique 5 fois sera donc comptabilisé 5 fois dans le calcul de ce taux.

Notez que les deux taux sont intéréssants à suivre. Un taux de clic unique élévé est un très bon indicateur et cela prouve que votre cible est fortement intéressée par le contenu envoyé. Un taux de clic unique révèle aussi que vous touchez une grande audience.

Au contraire, un taux de clic cumulé peut être intérprété de plusieurs manières. Cela peut vouloir dire que tous cvos contenus sont intéressants dans votre email, ce qui est très intéressant. Mais cela peut aussi vouloir dire qu’une partie de vos destinataires n’est pas du tout intéressé par vos contenus, il faudra donc revoir votre stratégie de segmentation marketing.

En général, un bon taux de clic dépasse les 3%. En revanche, un taux inférieur à 1% sera considéré comme un mauvais taux de clic.

💡 Tout va dépendre de l’objectif de votre campagne. Imaginons que vous lanciez une campagne de prospection, privilégiez un call to action unique pour maximiser les chances que vos prospects fassent l’action demandée.

03. Le taux de réactivité

Le taux de réactivité permet de définir à quel moment vos destinataires sont le plus réactifs. Ouvrent-ils votre email au moment où ils le reçoivent ? Ou préfèrent-ils le regarder quelques heures après ?

Cette réactivité est déterminante car elle permet de définir les moments les plus opportuns pour envoyer votre campagne emailing. Et nous le savons tous, envoyer l’email au bon moment permet d’assurer un taux d’ouverture satisfaisant !

💡 Le logiciel CRM marketing offre un graphique de réactivité sur la page des statistiques emailing. Sur le graphique ci-dessous, on peut noter que beaucoup de destinataires ont ouvert et cliqué sur le mail rapidement au moment de l’envoi. Mais qu’il y a également eu un pic d’activité le lendemain matin vers 08H.

Exemple de graphique de réactivité dans Koban

04. Le taux de désinscription

Le taux de désinscription correspond au nombre de personnes qui se sont désinscrites de vos envoies marketing apèrs votre campagne emailing. Vous ne pourrez donc plus leur adresser du contenu par un envoi d’emailing.

Formule de calcul pour le taux de désinscription : nombre de désinscriptions / nombre de destinataires total.

Le taux de désinscption est un très bon indicateur à suivre car il permet de juger de la pertinence de votre contenu. Si le taux de désinscription est trop élévé, demandez-vous si le contenu proposé est de qualité ou encore si la cible adressée est la bonne.

En général, un taux de désabonnement se situe aux alentours de 0.5 %.

05. Le taux d’emails invalides

Le taux d’emails invalides correspond au nombre d’emails qui n’ont pas pu être délivrés. La formule de calcul est simple : nombre d’emails en retours / nombre d’emails total envoyé.

Les emails invalides sont catégorisés en deux sections :

  • Le hard bounce : l’adresse email du destinataire n’est pas bonne. Cela peut être dû à une mauvaise orthographe, une faute de frappe ou le domaine n’existe pas. Votre message ne pourra pas être envoyé, à moins de corriger l’adresse email.
  • Le soft bounce : le mail n’a pas pu être envoyé de façon temporaire. Il peut s’agir par exemple d’une boîte de réception pleine. La plupart du temps, le soft bounce se résoud tout seul.


Le taux d’emails invalides est à surveiller de près. Il réflète la qualité de votre base de données. De plus, il peut grandement influencer sur votre délivrabilité. Un taux d’emails invalides trop haut envoie un mauvais signal aux filtres anti-spam. Ils vous considèrent alors comme un expéditeur non fiable et qui risque de vous faire atterir dans la case spam.

⚠️ Tous les taux moyens évoqués précédemment sont des taux de référence. Ces taux sont variables car ils dépendent de plusieurs facteurs comme votre secteur d’activité, la typologie de clientèle…

A lire aussi

06. Le taux de plainte

Le taux de plainte correspond au nombre de personnes ayant déclaré votre email comme étant un spam.

Formule de calcul pour le taux de plainte : nombre d’emails déclarés en SPAM / nombre d’emails envoyés

La déclaration d’un email en spam devient de plus en plus simple pour les destinataires. Il suffit que le destinataire déplace le mail dans l’onglet « promotion » pour que cela soit considéré comme du spam.

Le taux de plainte est très dangereux en emailing et peut grandement altérer votre réputation d’éxpéditeur. Si vous dépassez un certain taux, les serveurs de messageries peuvent vous blacklister définitivement.

CRM marketing Koban

3. Nos conseils pour améliorer vos statistiques emailing

Afin d’avoir de meilleurs résultats, et des campagnes emailing plus performantes, nous vous dévoilons nos meilleurs conseils afin d’améliorer les statistiques emailing vu précédemment.

  • Pour un meilleur taux de délivrabilité, évitez les mots associés aux spams dans l’objet de votre mail. Par exemple « urgent », « promo »... Limitez également l’utilisation de la couleur rouge, des lettres majuscules, et vérifiez que les liens que vous insérez dans votre mail ne renvoient pas vers des pages introuvables.
  • Pour un meilleur taux d’ouverture, il est primordial d’envoyer vos mails au bon moment de la journée. Vous pouvez par exemple vous fier au graphique de réactivité. Néanmoins, cela va surtout dépendre de votre cible, des ses habitudes… De plus, il faut également bien travailler l’email expéditeur, l’objet du mail et le pré-header. Ce sont les 3 critères que votre prospect verra en premier. Vous pouvez par exemple personnaliser l’objet du mail avec le prénom du destinataire.
  • Pour un meilleur taux de clic, veillez à la pertinence du contenu de votre mail. Il faut qu’il réponde à un besoin de votre cible. De plus n’hésitez pas à introduire des call to action en couleur, assez gros et au bon endroit. Vous pouvez ici faire du test & learn. Testez une première campagne, et adaptez par la suite les suivantes.
  • Pour éviter les désabonnements, pensez à bien segmenter votre cible. En effet, tous vos prospects non pas les mêmes centres d’intérêts. Si vous segmentez, vous pourrez proposer un contenu adapté, et la personne sera alors satisfaite de votre email.

Ces articles peuvent vous intéresser

Voir tous les articles