21.10.2021
[Webinar] Réussir et comprendre la migration des données vers un nouveau CRM
S'inscrire
[Marketing]07.10.2021

Comment choisir son logiciel marketing automation PME ?

Léa Iggert Responsable marketing & Partenariats

Les logiciels marketing automation explosent sur le marché depuis quelques années. Et pour cause, l’automatisation des campagnes marketing a largement fait ses preuves et apporte une réelle valeur ajoutée. De votre côté, en tant que PME, vous ne savez pas trop comment vous positionner sur le marché :

  • Vous avez besoin de gagner en temps et en productivité
  • Vous avez besoin d’un outil rapide à mettre en place et intuitif
  • Vous n’avez pas un budget illimité

Pas de panique, on a pensé à vous ! Voyons ensemble quels sont les critères à prendre en compte pour choisir votre logiciel de marketing automation.

2 questions à se poser avant de choisir son logiciel marketing automation

Nous n’allons pas revenir ensemble sur la définition ou les bienfaits du marketing automation. Car si vous êtes ici, c’est que vous le savez déjà ! Avant de foncer tête baissée dans la recherche d’un nouvel outil d’automatisation, il est important de prendre le temps de définir clairement ses besoins et ses objectifs.

Avez-vous déjà réfléchi aux campagnes marketing que vous souhaitez mettre en place ?

Très souvent, on sait que nous avons un besoin d’automatisation mais ça s’arrête plus ou moins là. C’est-à-dire que nous ne sommes pas allés assez loin dans la réflexion pour savoir quelle type de campagne nous aimerions mettre en place. Une des phrases que l’on peut souvent entendre « J’ai besoin de connaître le spectre fonctionnel du logiciel pour me positionner ». Et on peut tout à fait le comprendre. Mais ce n’est pas toujours la bonne méthode.

Il est important de réfléchir en amont à des exemples de campagnes d’automatisation. Est-ce que ce sont des worflows plutôt « simples » et linéaires pour de la fidélisation (souhaiter la bienvenue à ses clients par exemple). Est-ce que ce sont des worflows plus complexes d’acquisition avec du scoring ? Ou encore des worflows pour gérer des évènements, relancer des devis ? Il existe une multitude de worflows possibles et le choix de votre outil et son niveau de complexité vont forcément dépendre de vos besoins.

Avez-vous déjà des outils en place ?

Quels sont les outils de votre système d’information actuel ? C’est une question très importante pour deux points :

  • Si vous utilisez un logiciel CRM pour votre gestion commerciale : c’est donc ici que tous vos contacts vont être centralisés et segmentés. Dans ce cas, est-ce qu’il faut envisager une liaison avec votre futur outil de marketing automation ? Ou allez-vous gérer les imports / exports manuellement ?
  • Certains logiciels CRM proposent déjà des fonctionnalités de marketing automation (c’est notamment le cas de Koban). Il serait alors dommage de chercher un outil tiers alors que vous pouvez tout avoir au même endroit. Notre conseil dans ce cas est donc de vous renseigner auprès de votre éditeur et de leur demander une démonstration des fonctionnalités d’automatisation !

Les critères à prendre en compte pour choisir son logiciel marketing automation

1 – L’intégration des contacts dans le logiciel marketing automation

A mon sens, le premier critère à prendre en compte concerne l’intégration des contacts et de votre base données. Avant même de parler des fonctionnalités pures, le plus important est de savoir comment les contacts vont pouvoir rentrer dans vos campagnes d’automatisation. Plusieurs sources d’entrées sont possibles :

  • Depuis votre site web : par exemple dès qu’un internaute laisse ses coordonnées dans un formulaire, il rentre dans un scénario de marketing automation.
  • Manuellement : il peut arriver que vous souhaitiez mettre un contact manuellement dans un worflow pour une raison X ou Y
  • Depuis un listing : il est également possible que vous souhaitiez, par exemple, prendre tous les responsables commerciaux de votre base de données et les ajouter au scénario.

Si vous utilisez un fichier Excel pour gérer votre base de données, il faudra alors passer par des imports sur le logiciel de marketing automation (pas très pratique mais réalisable!). Si vous avez un logiciel CRM qui ne se connecte pas avec votre logiciel d’automatisation, il faudra là-aussi passer par des imports, ce qui sous-entend un cloisonnement des actions marketing et commerciales. Et donc, un manque de coordination entre les deux services.

La meilleure solution est donc soit d’avoir un outil CRM qui se connecte avec un logiciel de marketing automation. Soit d’opter pour un logiciel de relation client qui propose à la fois des fonctionnalités commerciales et du marketing. Dans ce cas, vous avez donc une vraie centralisation, une meilleure segmentation et donc un meilleur retour sur investissement.

Koban, le logiciel CRM et marketing automation

Koban est un outil CRM qui permet de gérer toute la relation commerciale ET des scénarios de marketing automation : campagnes multicanales, liaison site web, création simple de scénarios.. Testez par vous-même avec un essai gratuit de 14 jours.

2 – Réaliser des campagnes multicanales

Lorsque l’on parle d’automatisation et de worflow, l’email est le premier canal qui nous vient à l’esprit. Mais ce n’est pas le seul ! Il existe beaucoup de façons de toucher son destinataire. Le SMS, l’emailing « marketing », l’email « commercial »… Votre futur outil de marketing automation devra donc être en mesure de vous offrir des canaux marketing différents.

3 – Ne pas oublier l’humain

L’automatisation c’est très efficace et cela peut suffire à conclure une vente dans certains secteurs (en BtoC notamment). Mais pour les entreprises évoluant en BtoB, c’est plus compliqué. Le commercial devra à un moment ou à un autre reprendre la main pour avancer dans le cycle de vente. Il est donc très important, dans les worflows marketing, de pouvoir ajouter des contacts humains et passer la main au commercial au bon moment.

Par exemple, on peut très bien imaginer envoyer un email puis mettre une action au commercial en automatique de rappeler tous les cliqueurs de l’email.

Exemple de scénario dans le logiciel marketing automation Koban. Tous les cliqueurs sont envoyés dans une campagne de prospection téléphonique pour que le commercial reprenne la main.

4 – Le degré de complexité des fonctionnalités

Quand on parle de marketing automation, on peut très vite arriver à des worflows assez complexes. Par exemple, on peut avoir beaucoup d’embranchements ou encore mettre en place du lead scoring (donner un score à vos contacts en fonction des interactions pour transmettre uniquement des prospects « chauds » à la force de vente). De votre côté, vous n’avez pas forcément de tout ça.

Il faut alors prendre en compte votre besoin actuel mais aussi les évolutions possibles. Quand on démarre en marketing automation, on souhaite souvent commencer par des choses assez basiques. Et c’est la bonne stratégie à adopter. Mais peut-être que dans 1 an ou 2 ans, votre entreprise souhaitera passer à la vitesse supérieure. Et là, vous allez avoir besoin de fonctionnalités plus complexes ! Notre conseil est donc de prendre en compte les évolutions possibles sur le long terme.

5 – Reporting

L’analyse est l’un des points fondamentaux en marketing. Et le marketing automation ne fait pas exception. Votre solution devra être en mesure de vous donner différents KPI des worflows. Combien de contacts sont présents dans le scénario ? Combien ont terminé le worflow ? Quel est le taux de clic ? Le taux d’ouverture ?

Exemple de reporting sur le logiciel marketing automation Koban

💡Bonus : avec le logiciel marketing automation Koban, les résultats remontent également sur une fiche contact. Les commerciaux ont donc également un accès direct aux données marketing. Très utile pour identifier des signaux d’affaires et préparer au mieux un rendez-vous.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Koban, n’hésitez pas à demander une démonstration en ligne de l’outil !

Ces articles peuvent vous intéresser

Voir tous les articles