Quels sont les 3 KPI marketing à absolument suivre dans votre CRM ?

On vous parlait, dans un article précédent, des 3 indicateurs clés à suivre pour votre gestion. Cette semaine on continue dans la lancée avec 3 KPI (key indicator performance ou indicateur clé de performance) pour suivre les résultats de vos actions de marketing digital !

En disposant d’une solution complète liant CRM et marketing, vous allez facilement pouvoir mesurer les résultats de toutes vos campagnes marketing. De ce fait, vous allez être en mesure de mettre en place des actions correctives, optimiser vos prochaines actions et votre retour sur investissement !

Mais bon, il existe une centaine de KPI webmarketing… On peut vite se perdre dans des analyses plus complexes les unes que les autres et du coup ne sortir aucune analyse intéressante…. Voyons ensemble les 3 indicateurs indispensables à suivre dans son CRM.

KPI n°1 : Le taux de conversion marketing

Le taux de conversion est un must-have à partir du moment où vous mettez en place des actions marketing pour récupérer des leads (ou prospects) c’est à dire des nouveaux contacts qualifiés. Effectivement, avoir de nombreux leads entrants c’est bien, mais combien d’entre eux se transforment réellement en contact et donc en opportunité commerciale (et potentiellement en nouveaux clients) ?

Vous l’aurez compris, le taux de conversion marketing c’est le rapport entre le nombre de piste réellement transformées et le nombre de pistes qualifiées générées par votre site web.
Plus il est haut, plus cela veut dire que vos actions sont bien ciblées et attirent des leads vraiment intéressés par votre offre. Les personnes arrivent sur votre site, trouvent ce qu’elles sont venues y chercher et remplissent un formulaire. Lorsque vous les contactez, elles ont vraiment un projet auquel vous savez répondre, donc vous les transformez et suivez une opportunité de vente avec elles.
Au contraire, si il est bas, cela veut dire que vos actions manquent de précision et que vous devez revoir votre stratégie. Vous engagez sur votre site des personnes qui, en réalité, ne sont pas mûres ou intéressées.

C’est une information capitale pour vous, elle vous permet de savoir si tout ce que vous avez mis en place marche réellement ou attire seulement les curieux. A vous ensuite d’ajuster le tir, en revoyant vos contenus, en précisant votre offre, en travaillant mieux votre référencement…

KPI n°2 : Nombre de pistes refusées et raison de refus

Vous connaissez à présent votre taux de conversion marketing. Il semble logique que vous analysiez l’autre sens. Plus précisément, que vous sachiez combien de pistes vous avez refusé et pourquoi !

Cet indicateur va vous permettre d’analyser les raisons les plus fréquentes de refus : fausses coordonnées, ne répond pas aux sollicitations, n’a pas confiance dans l’entreprise, a choisi un concurrent etc… Avec Koban, c’est vous qui choisissez l’intitulé des raisons de refus et vous pouvez en mettre autant que vous souhaitez ! Avec cette analyse, vous allez être en mesure de savoir sur quel axe vous devez travailler pour vos prochaines actions et quel indicateur vous devez améliorer.
Un exemple : si la raison principale de refus est « Budget insuffisant », peut être faut il ajouter des informations sur vos tarifs sur le site, afin que vos visiteurs web sachent tout de suite dans quelle gamme de prix vous travaillez.

Exemple d'un tableau de bord pour analyser le taux de conversion marketing et le nombre de pistes refusées et les refus
Exemple d’un tableau de bord fait avec Koban analyse pour analyser le taux de conversion marketing et le nombre de pistes refusées et les refus (es légendes sous les graphiques ont été floutées)

KPI n°3 : Engagement sur campagnes

Que vous ayez Koban ou non, vous avez surement des documents à proposer en téléchargement sur votre site internet : plaquettes, fiches produits, livres blanc, guide etc… Chez Koban, on appelle ça « des points d’engagements » c’est à dire que ce sont des ressources qui ont pour but d’engager l’internaute et de vous donner ses coordonnées. L’avantage avec Koban, c’est que vous pouvez créer ces fameux points d’engagements directement dans l’outil.

Et évidemment, en tant que marketeur il est intéressant de savoir lesquels de ces points d’engagements marchent le mieux, combien de ressources sont téléchargées par semaine etc… Cela va vous permettre de « pousser » les points d’engagements qui marchent le mieux et d’en créer des nouveaux sur un même thème vu qu’à priori c’est celui qui intéresse votre cible.

Exemple d'un tableau de bord pour suivre les engagements sur une semaine (les légendes ont été floutées)
Exemple d’un tableau de bord fait avec Koban analyse pour suivre les engagements sur une semaine (les légendes ont été floutées)

Alors, ça vous dit de tout gérer dans un seul outil ?


Dans la même catégorie

Améliorer mon suivi commercial grâce au tracking des devis

Vous avez envoyé un devis à un prospect et depuis silence radio ? Vous ne savez pas si il a ouvert votre devis ni quand le relancer…Vous allez peut-être passer à côté d’un beau projet ! La relance des devis peut-être plus délicate qu’on ne le pense : il ne faut être ni trop oppressant, …

Lire la suite

[REPLAY WEBINAR] :
Comment permettre à vos internautes de s’inscrire à un événement type webinar depuis votre site web?

Lors de ce webinar, Estelle va vous montrer comment créer et gérer un point d’engagement dans Koban : création du formulaire, création de l’événement, mise en place des automatismes liés et du formulaire sur le site web. 💡 Rappel : un point d’engagement permet de créer un formulaire (à coller sur votre site web) et …

Lire la suite
Top