Gratuit
[Guide] Réussir vos campagnes SMS marketing
Télécharger
[Prospection]21.07.2022

Cross selling : 5 méthodes pour vendre plus à vos clients

Léa Iggert Responsable marketing & Partenariats
cross-selling

Par définition, une action de cross-selling consiste à proposer, au moment de l’acte de vente ou plus tard, la vente d’un produit complémentaire à celui initialement acheté. Cette stratégie provoque une hausse du chiffre d’affaires. On nomme aussi cette technique vente croisée. Bien utilisée, cela peut même devenir une action de fidélisation qui incite à revenir chez vous. Alors c’est parti, voyons ensemble comment vendre plus à vos prospects et clients 👇

Différences entre le cross selling et l’upselling

Quand on parle de cross-selling, on pense très souvent à une notion similaire : l’upselling. Même si ces deux techniques permettent de faire des ventes additionnelles, elles ont des différences. 

Par définition, l’upselling est une technique de vente qui consiste à proposer un produit plus onéreux que le produit initial. C’est donc une montée en gamme. Cette stratégie permet notamment d’augmenter les ventes, le chiffre d’affaires et votre marge.  Le cross sell, quant à lui, consiste à proposer des produits complémentaires au produit initial. Un exemple tout simple, je vais acheter une machine à café, le vendeur me propose des capsules qui vont bien avec. Il va donc réaliser une vente en cross selling. 

Les deux stratégies ont un objectif commercial : améliorer les ventes, le panier moyen , les achats et le chiffre d’affaires. Mais vous devez mettre en place des techniques différentes si vous souhaitez favoriser l’une ou plutôt l’autre. 

Comment faire du cross selling ?

Une stratégie de cross selling doit s’intégrer pleinement à votre processus. Et sachez que c’est une stratégie qui s’applique autant en BtoB qu’en BtoC. Vous ne devez plus proposer de la vente croisée uniquement « quand l’occasion se présente ». Au contraire, vous devez mettre en place différentes actions pour favoriser les achats.

1- Définir vos objectifs

Comme dans toutes les bonnes stratégies de vente ou de marketing, la première étape consiste à définir vos objectifs de vente additionnelle. Bien évidemment, votre objectif principal sera d’augmenter la vente additionnelle de X %. Mais cela n’est pas suffisant. Déclinez-le en sous-objectifs. Prenons l’exemple de Koban (pour ceux qui ne le savent pas, nous vendons un logiciel CRM). Nos objectifs de cross selling pourraient être les suivants : 

  • Augmenter de 15% la vente de formation additionnelle sur nos clients existants 
  • Augmenter de 10% la vente de paramétrages sur les premières ventes 
[Parcours vidéo]
Le guide pour générer des ventes additionnelles

Vous êtes à la recherche de nouvelles techniques de vente afin d’augmenter votre chiffre d’affaires ? La vente additionnelle est un excellent moyen pour y arriver ? Alors si vous souhaitez convaincre vos clients d’acheter plus et / ou mieux, ce parcours 100% gratuit est fait pour vous !

2- Affiner votre connaissance client 

Pour proposer une offre personnalisée de vente croisée (et qu’elle soit acceptée), vous devez connaître vos clients sur le bout des doigts. Si vous ne connaissez pas leurs besoins, leurs problématiques ni leurs attentes, vous risquez de proposer des produits qui ne leur correspondent pas. Vos prospects risquent d’aller voir un concurrent et vous louperez des ventes. 

Il est ainsi nécessaire de réaliser un plan de découverte efficace sur tous les nouveaux prospects entrants. Ce dernier permet de comprendre votre prospect et de lui proposer une offre personnalisée.

Attention, cette connaissance client ne doit pas s’arrêter à vos nouveaux prospects. Le cross selling peut également être mis en place sur vos clients existants. En centralisant le maximum d’informations sur ces derniers, vous pourrez proposer la bonne vente additionnelle, au bon profil, au bon moment. Que ce soit via des actions commerciales et / ou marketing. Vous pourrez même automatiser une partie du processus.

💡 En utilisant un logiciel CRM, certaines données vont remonter automatiquement (le chiffre d’affaires, les dernières commandes passées etc.). Mais ne vous arrêtez pas là, n’hésitez pas à renseigner toutes autres données qui peuvent vous aider à lancer des actions ciblées. 

Par exemple, si je reprends mes objectifs définis plus haut : 

  • Pour proposer de la formation additionnelle à mes clients existants, je dois pouvoir sélectionner les clients qui n’ont pas encore eu de formation sur une fonctionnalité précise.
  • Pour proposer des paramétrages supplémentaires, je dois réaliser une phase de découverte minutieuse pour proposer les paramétrages adéquats à son projet et à son budget. 

3- Choisir le bon timing

Si vous souhaitez réussir votre vente croisée, vous devez la proposer au bon moment du cycle de vente. Les moments “parfaits” dépendent évidemment de votre secteur d’activité, de la durée de votre processus etc. Mais, il existe quand même quelques règles universelles.

Nous vous conseillons de ne pas proposer un produit complémentaire trop tôt dans le tunnel de vente. Imaginez, votre prospect n’est même pas encore certain que vous pouvez répondre à son besoin, que vous essayez déjà de lui vendre d’autres produits. Ils risquent de fuir vers un concurrent.

D’après notre expérience, il y a donc deux moments opportuns : 

  • Vers la fin du cycle de vente : proposez des produits complémentaires quand le prospect est sur le point de signer. Attention, proposez-les de manière spontanée, le prospect ne doit pas se sentir agressé ni forcé. Si vous avez bien réalisé votre phase de découverte, aucun doute que vous saurez lui soumettre des produits dont il a besoin.
  • Après l’acte d’achat : la vente de produits croisés peut également se faire sur vos clients existants. Il s’agit donc ici de réussir à les segmenter grâce à votre connaissance client et de lancer les bonnes actions au bon moment. 

5 exemples de techniques en cross selling

Pour vous aider dans votre démarche, voici 5 exemples de cross sell à mettre en place dès maintenant pour favoriser les achats : 

1- Des offres limitées dans le temps

Une offre spéciale avec une réduction de prix limitée dans le temps est une bonne méthode pour pousser l’achat d’un produit complémentaire. Le commercial pourra plus facilement proposer des produits en mettant en avant qu’il y a une offre spéciale en ce moment.

2- Des offres packagées 

Autre méthode très appréciée : les offres packagées. Il s’agit ici d’assembler des produits complémentaires que vos clients achètent fréquemment ensemble et d’en faire un “package”. Les produits vendus ensemble sont, au final, moins onéreux que si le client avait dû les acheter séparément. Il a donc une impression de « bonne affaire ». De votre côté, vous augmentez le panier moyen. Un exemple très connu sur les consoles vidéos. Il y a souvent des offres avec la console, plus 1 ou 2 jeux inclus. Mais cela peut également s’appliquer à des services en BtoB.

3- Des appels de courtoisie 

Appeler vos clients pour savoir si tout se passe bien permet, généralement, de détecter des opportunités d’achats additionnels. Car oui, les besoins évoluent avec le temps. Non seulement, vous améliorez la relation avec votre client qui apprécie votre appel. Mais vous détectez également des possibilités de cross selling. Attention à ne pas en faire trop dès le premier appel. L’objectif n’est pas de lui vendre un produit complémentaire directement. Notez-le dans votre logiciel CRM et mettez-vous une action pour le recontacter plus tard !

4- Des séquences de marketing automation

Il est également possible de mettre en place des séquences de marketing automatisées (c’est-à-dire des emails qui vont s’envoyer automatiquement) pour pousser le cross selling. Par exemple, vous pouvez lancer une séquence sur tous les clients qui ont fait des achats sur le type de produit X. Vous allez leur envoyer régulièrement des emails sur des produits complémentaires à celui-ci. L’avantage c’est que tout se fait automatiquement et donc ne nécessite pas beaucoup d’investissement de votre côté. Par contre, il faut avoir un ciblage très précis afin que les produits complémentaires aient un réel intérêt pour les clients. 

Vous devez être équipé d’un outil qui vous permet de lancer des séquences automatisées et de créer des segments très fins. Koban est un logiciel qui centralise votre base de données et vous permet de lancer différentes actions marketing ou commerciales. Pour en savoir plus, c’est par Ici

5- Des produits que d’autres clients ont acheté

Si vous avez déjà fait des achats dans une boutique en ligne (ou sur Amazon, par exemple), il y a fort à parier que vous connaissez cette technique. Vous savez, la fameuse phrase sur une page web « Ils ont également acheté…. ». Cette technique commerciale est faite pour influencer notre choix et nous pousser à acheter d’autres produits complémentaires. C’est une méthode qui s’applique aussi bien au BtoB avec les références clients. Si le commercial présente la réussite d’un client avec les mêmes besoins et qui a utilisé des produits complémentaires. Le prospect va, souvent, avoir envie de faire pareil et d’utiliser les mêmes produits pour atteindre les mêmes résultats.

Ces articles peuvent vous intéresser

Voir tous les articles